Les outils de science citoyenne

Vous aimeriez transmettre vos observation sur la flore, la faune ou des phénomènes naturels? Vous souhaitez consulter les informations transmises par d'autres observateurs ?
Plusieurs initiatives existent, qui permettent aux citoyens de collaborer avec le milieu scientifique.

Projet Carapace ( https://www.carapace.ca/ )

Signalez une tortue!

Prendre une photo et remplir une fiche descriptive en ligne. Spécialement conçu pour les enfants, simple à utiliser. Site web simple, très visuel


Attention Naturehttps://www.naturewatch.ca/fr/ )

Une communauté de citoyens canadiens engagée dans la collecte de données scientifiques afin de mieux comprendre la nature des changements environnementaux. Spécialement conçu pour les enfants.


Atlas des amphibiens et reptiles du Québec http://www.atlasamphibiensreptiles.qc.ca )

Permet de cerner le plus précisément possible la distribution des 38 espèces d’amphibiens et reptiles. Le site internet aide à identifier les espèces, et montre leur aire de répartition. Une évaluation objective de la situation des espèces permet d’entreprendre des actions de conservation réfléchies et représentatives des besoins de l’espèce.


Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec  ( http://www.cdpnq.gouv.qc.ca ) : Permet de signaler une espèce précaire avec formulaire en ligne, de faire une demande de données relative aux espèces menacées, vulnérables ou susceptibles d’être désignées menacées en vertu de la LEMV. Observation possible par tous, mais extraction de données seulement à des fins scientifiques ou de conservation.


eBird Québec ( http://ebird.org/content/qc )

Application mobile qui permet d’enregistrer les observations d’oiseau ou de nids, de faire le suivi de la liste d’espèce, d’explorer les données existantes pour un territoire donné à l’aide de cartes et de graphiques. Contribue à la science et à la conservation puisqu’on peut connaître mieux que jamais la répartition et les habitudes de déplacement des oiseaux.


Sentinelle ( https://www.pub.mddefp.gouv.qc.ca/scc/#no-back-button )

Un outil de détection des espèces exotiques envahissantes au Québec composé d’une application mobile et d’un système cartographique accessible sur le Web. Permet de faire et de consulter les signalements des plantes et des animaux exotiques envahissants les plus préoccupants.


Comment identifier les milieux d'intérêt pour la conservation ?

Guide d'élaboration d'un plan de conservation des milieux humides : le Ministère du Développement durable de l'Environnement, de la Faune, et des Parcs (MDDEFP) a développé une méthodologie pour l'élaboraiton d'un plan de conservation des milieux humides. Une méthode semblable peut être utilisée pour les milieux humides comme pour les milieux terrestres d'un territoire


Quand l'habitat est-il suffisant? Cadre d'orientation pour la revalorisation de l'habitat dans les secteurs préoccupants des Grands Lacs : Environnement Canada a produit un document présentant des lignes directrices générales pour faire en sorte que les habitats humides, riverains et forestiers présents sur un territoire puissent supporter des populations fauniques viables et faciliter le maintien des fonctions des écosystèmes.


Zones tampons de conservation - Lignes directrices pour l'aménagement de zones tampons, de corridors boisés et de trames vertes : le « U.S. Department of Agriculture » et Agriculture et Agroalimentaire Canada ont collaboré pour produire une édition française d’un guide qui présente une synthèse des diverses connaissances sur la planification et l’aménagement des bandes tampons de conservation.

Comment puis-je protéger les milieux d'intérêt pour la conservation ?

Les outils de conservation volontaire


Les citoyens et les groupes de citoyens peuvent protéger leurs propriétés à l’aide de différents outils de conservation volontaire. Les différentes options incluent entre autres :

  • l’établissement d’une réserve naturelle en milieu privé;
  • le don en plein titre à un organisme de conservation pour la pleine valeur ou pour une partie de la valeur d’un terrain;
  • la vente en plein titre d’un terrain à un organisme de conservation;
  • le don de la pleine valeur ou d’une partie de la valeur d’une servitude de conservation à un organisme de conservation;
  • la vente de la pleine valeur d’une servitude de conservation à un organisme de conservation.

Éco-corridors laurentiens a préparé un document sur la conservation volontaire en terre privée avec les questions qu'un propriétaire devrait se poser pour orienter son choix et les avantages pour les propriétaires de conserver leurs terres.
Un autre document présente dans un tableau les différents types d'ententes avec les informations de base pour les comparer (avantages fiscaux, qui devient propriétaire de la terre, durée de l'entente).

Nature-Action Québec a produit des fiches informatives de la série Pour une forêt pleine de ressource, permettant de vulgariser l'information technique, de comprendre la valeur des milieux naturels et d'encadrer l'usage et la gestion de son terrain.


Le financement de votre projet de conservation
Le Regroupement des organismes de bassins versant du Québec (ROBVQ) a produit un document de référence qui présente l’essentiel des programmes d’aide financière disponibles au Québec pour les organismes œuvrant en environnement.



Les avantages fiscaux de la conservation

Certaines options de conservation, notamment le don d’une propriété ou d’une servitude de conservation, peuvent donner droit à des réductions d’impôt plus importantes que pour les autres dons de charité. Pour plus d’informations sur le programme des dons écologiques, veuillez consulter Environnement Canada et le MDDEFP à ce sujet.

Le statut de réserve naturelle du MDDEFP donne lui aussi droit à certaines exemptions de taxes foncières.



Pour les villes et les municipalités

Identification et protection des bois et des corridors forestiers métropolitains : La Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) a créé un fascicule servant d'outil de travail pour le personnel municipal afin d'intégrer les critères concernant la protection des milieux naturels du Plan métropolitains d'aménagement et de développement (PMAD).

Les villes et municipalités peuvent ainsi mettre en place des politiques, des stratégies ou des plans de protection et de mise en valeur des milieux naturels s’appliquant à la totalité ou à une portion de leur territoire. En voici quelques exemples au Québec :



Les municipalités rurales peuvent passer des résolutions au conseil municipal.
Voici un exemple de résolution passé en septembre 2019 concernant la Participation des municipalités rurales à l'élaboration de solutions face à l'urgence climatique.


À une séance ordinaire du conseil, tenue le XXX et à laquelle étaient présents les Conseillers/conseillères suivants(es): XXX formant un quorum, sous la présidence du/de la maire/mairesse, XXX.

 

Le/La directeur/directrice général(e) XXX ainsi que le/la secrétaire-trésorière/trésorier XXX, sont aussi présent(e)s.

 

La résolution XXX fut adoptée :

 

PARTICIPATION DES MUNICIPALITÉS RURALES À L’ÉLABORATION DE SOLUTIONS FACE À L’URGENCE CLIMATIQUE

 

CONSIDÉRANT QUE le gouvernement travaille actuellement à réviser le Fonds vert afin de rehausser le caractère stratégique de ce dernier et mieux arrimer son action avec les orientations du gouvernement en matière de lutte contre les changements climatiques, de transition énergétique et de développement économique ;

 

CONSIDÉRANT QUE le gouvernement réalise jusqu’au 15 octobre prochain une tournée de consultation des régions pour l'élaboration du Plan d'électrification et de changements climatiques (PECC) du Québec;

 

CONSIDÉRANT QUE de plus en plus d’études scientifiques démontrent l’importante contribution des milieux naturels (les tourbières, les forêts et les sols agricoles) dans la lutte aux changements climatiques pour séquestrer le carbone;

 

CONSIDÉRANT QUE les régions sont riches en milieux naturels et développent des expertises locales et régionales pour les conserver, les utiliser de façon durable et les restaurer;

 

CONSIDÉRANT QUE les études scientifiques comme celles coordonnées par le groupe Ouranos démontrent que les milieux naturels sont des infrastructures vertes naturelles clés dans une stratégie d'adaptation aux changements climatiques;

 

CONSIDÉRANT QUE de nombreuses études économiques comme celle portant sur le capital écologique du Grand Montréal soulèvent l'urgence d'investir pour préserver les nombreux services écologiques de régulation, d’approvisionnement, ontogéniques et socioculturels que nous procurent les milieux naturels;

 

CONSIDÉRANT QUE l’aménagement du territoire est un facteur capital et peut devenir un outil important pouvant influencer dans un sens ou dans l’autre la prospérité à long terme d’un territoire et qu’au Québec, de récentes études indiquent par exemple que la perte économique en termes de biens et services écologiques causée par les changements d’utilisation des sols durant l’étalement urbain entre 1960 et 2010, s’estime à plus de 236 millions de dollars par année;

 

CONSIDÉRANT QUE le secteur des activités de plein air constitue un pôle important de loisirs au Québec, contribuant significativement à l’économie des régions et est loin de s’essouffler puisqu’une récente étude de la Chaire en tourisme Transat ESG UQÀM révèle que les Québécois pratiquant le plein air associent la nature avec le bien-être et 87 % d’entre eux considèrent qu’il réduit le stress;

 

CONSIDÉRANT QUE les régions peuvent donc participer significativement aux solutions face à l’urgence climatique ainsi qu’aux autres enjeux notables tels que l’adaptation aux changements climatiques, la préservation de la biodiversité, la santé publique et le développement régional;


IL EST PROPOSÉ PAR : le/la conseiller/conseillère XXX

APPUYÉ PAR : le/la conseiller/conseillère XXX

ET RÉSOLU à l’unanimité des conseillers (X) :

 

QUE le conseil de la municipalité XXX demande au gouvernement du Québec de diversifier les opportunités financières pour les municipalités en région afin qu’elles puissent protéger, mettre en valeur et restaurer leurs milieux naturels et ainsi lutter concrètement contre les changements climatiques, tant en matière de réduction des gaz à effet de serre qu’en adaptation aux changements climatiques, tout en créant de la richesse pour les communautés rurales;

 

QUE le conseil de la municipalité XXX demande au gouvernement du Québec de réserver une enveloppe du Fonds vert pour soutenir des projets de conservation en termes d'acquisition, de gestion et de restauration de milieux naturels, forestiers et agricoles;

 

QUE le conseil de la municipalité XXX demande à la fédération canadienne des municipalités de bonifier son Fonds Municipal vert pour y inclure des projets de conservation en termes d'acquisition, de gestion et de restauration de milieux naturels et forestiers;

 

QUE le conseil de la municipalité XXX demande à la MRC XXX, à la Fédération canadienne des municipalités ainsi qu'à la Fédération québécoise des municipalités d’appuyer la municipalité dans cette démarche;

 

QUE le conseil de la municipalité XXX demande au gouvernement du Québec de faire l'inventaire de ses actifs naturels non essentiels et d'encourager l'acquisition de ces derniers par les instances régionales et locales.

ADOPTÉE

 

Donnée à XXX, QC

Ce Xe jour de XXX

 

 

 

XXX

Secrétaire-trésorière

Sujette à ratification